• P1260916

    Soleils Couchants

    Une aube affaiblie
    Verse par les champs
    La mélancolie
    Des soleils couchants.
    La mélancolie
    Berce de doux chants
    Mon cœur qui s’oublie
    Aux soleils couchants.
    Et d’étranges rêves,
    Comme des soleils
    Couchants sur les grèves,
    Fantômes vermeils,
    Défilent sans trêves,
    Défilent, pareils
    À des grands soleils
    Couchants sur les grèves

    Verlaine

     

     

    P1260917

     

    P1260918

     

    P1260921

     

     

    P1260952

     

    P1260951

     

    P1260955

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    5 commentaires
  • P1270007

     

     

     

    P1270048

     

    Dès l’ Aube

    Le Jour se lève et l’Aurore parait au lointain,

    Le Soleil révélant sa radieuse silhouette.

    Mes yeux entrouverts au doux chant de l’ Alouette,

    Et l’Ame caressée par le vent frais du matin.

    kakushin

     

    P1270049

     

    P1270050

     

    P1270052

     

    P1270053

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    3 commentaires
  •  


    Je vous remets des  couchers de soleil
    ça vous changera de la grisaille de tous ces jours.. 

      

     

     


      SAISON DES SEMAILLES, LE SOIR  (Victor Hugo)

     

     

    C'est le moment crépusculaire
    J'admire, assis sous un portail,
    Ce reste de jour dont s'éclaire
    La dernière heure de travail.
     
    Dans les terres de nuit baignées,
    Je contemple, ému, les haillons
    D'un vieillard qui jette à poignées
    La moisson future aux sillons.
     
    Sa haute silhouette noire
    Domine les profonds labours,
    On sent à quel point il doit croire            
    A la fuite utile des jours,
     
    Il marche dans la plaine immense,
    Va, vient, lance la graine au loin
    Rouvre sa main et recommence,
    Et je médite, obscur témoin,
     
    Pendant que, déployant ses voiles,
    L'ombre où se mêle une rumeur,
    Semble élargie jusqu'aux étoiles
    Le geste auguste du semeur.
    C'est le moment crépusculaire
    J'admire, assis sous un portail,
    Ce reste de jour dont s'éclaire
    La dernière heure de travail.
     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    28 commentaires
  •  

    En regardant par la fenêtre, j'ai vu le soleil mourir dans l'immensité étroite du fleuve.

    C'est un peu comme si j'avais tenu un instant d'éternité au creux de mon iris.
    Par des moments de telle beauté, le temps s'étire et l'attente déboule.

    On se sent fort, invincible et les espoirs les plus frivoles germent dans notre esprit.

    Yahoo! Google Bookmarks

    35 commentaires

  • Le ciel n'est jamais pareil ,je suis toujours éblouie par les couleurs
    par les arbres  qu'il habille d'or ,c'est un spectacle sans cesse renouvelé .. 


    Les soleils couchants - Revêtent les champs, - Les canaux, la ville entière, - D'hyacinthe et d'or.

    Citations de Charles Baudelaire


    Le soleil suspendu aux portes du couchant dans des draperies de pourpre et d'or.
    Citations de François René, vicomte de Chateaubriand





    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    14 commentaires

  • Le petit bois ou je trouve des cèpes

    Le banc invite au repos pour regarder décliner le jour et admirer le coucher de soleil..


    Le genêt resplendit sous les derniers rayons du soleil..


    La mare se pare de reflets d'argent
    Violets et noirs


    Le saule a mis son feuillage d'ébène ,un   ciel pastel,
     

    Un ange passe dans le ciel..

    Et doucement le ciel s'assombrit pour laisser place à la nuit ..

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    19 commentaires



  • Effets du soleil couchant  sur des glaces se reflétant sur un meuble..
    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    25 commentaires
  • Belles aubes que j'aperçois de chez moi .
    L'ordi enfin réparé ,j'espère que tout va fonctionner

    on ne sait jamais avec ces machines..je suis contente de vous retrouver..je vous souhaite une bonne journée..




    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    20 commentaires

  • Et je demeure  là, à contempler ce beau ciel ,à la fois tourmenté  et lançant des couleurs de feu ,je voudrais que cela ne finisse jamais ,hélas
    la nuit tout doucement  ,de son manteau d'ébène recouvre la campagne
    demain peut'être ,l'aube enchantera  de nouveau mes matins .




    Aube

    Le matin, c'est la jeunesse du jour. Tout y est gai, frais et facile. Il ne faut pas l'abréger en se levant tard.  
    Arthur Schopenhauer




    Celui qui ne se lève pas avec le soleil ne jouit pas de la journée.  
    [Miguel de Cervantès









    Attention, écoutez : l'aube est une oeuvre








    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    27 commentaires

  • Un coucher de soleil, en Bretagne

    Un coucher de soleil sur la côte bretonne
    Les ajoncs éclatants, parure du granit,
    Dorent l'âpre sommet que le couchant allume.
    Au loin, brillante encore par sa barre d'écume,
    La mer sans fin, commence où la terre finit !

    A mes pieds, c'est la nuit, le silence. Le nid
    Se tait. L'homme est rentré sous le chaume qui fume ;
    Seul l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
    A la vaste rumeur de l'Océan s'unit.

    Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes,
    Des landes, des ravins, montent des voix lointaines
    De pâtres attardés ramenant le bétail.

    L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
    Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
    Ferme les branches d'or de son rouge éventail.

    José Maria de Hérédia 1842-1905






    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    21 commentaires
  • IMG_9507



    IMG_9515

    IMG_9525


    IMG_9527

    IMG_9530


    IMG_9517


    IMG_9512







    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    29 commentaires

  • http://storage.canalblog.com/94/47/210797/23628254.jpg

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    5 commentaires
  • Hebergeur d'images

    SOLEIL_COUCHANT

    IMG_8429


    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    31 commentaires
  • IMG-2632.JPG
                                                                               

    Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
    Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
    Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
    Valse mélancolique et langoureux vertige !

    Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
    Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
    Valse mélancolique et langoureux vertige !
    Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

    Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
    Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
    Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
    Du passé lumineux recueille tout vestige !
    Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
    Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

    Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

    IMG-2557.JPG










    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    3 commentaires
  • IMG_9638
    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    8 commentaires
  • Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    25 commentaires
  • Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    13 commentaires
  • j'ai remarqué que les plus belles aubes étaient en octobre ,je suis toujours émerveillée devant un tel spectable !!

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    16 commentaires
  •                    

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique