• La pluie

    IMG_8351

    La pluie



    Longue comme des fils sans fin, la longue pluie
    Interminablement, à travers le jour gris,
    Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris,
    Infiniment, la pluie,
    La longue pluie,
    La pluie.

    Elle s'effile ainsi, depuis hier soir,
    Des haillons mous qui pendent,
    Au ciel maussade et noir.
    Elle s'étire, patiente et lente,
    Sur les chemins, depuis hier soir,
    Sur les chemins et les venelles,
    Continuelle.

    Au long des lieues,
    Qui vont des champs vers les banlieues,
    Par les routes interminablement courbées,
    Passent, peinant, suant, fumant,
    En un profil d'enterrement,
    Les attelages, bâches bombées ;
    Dans les ornières régulières
    Parallèles si longuement
    Qu'elles semblent, la nuit, se joindre au firmament,
    L'eau dégoutte, pendant des heures ;
    Et les arbres pleurent et les demeures,
    Mouillés qu'ils sont de longue pluie,
    Tenacement, indéfinie.

    Les rivières, à travers leurs digues pourries,
    Se dégonflent sur les prairies,
    Où flotte au loin du foin noyé ;
    Le vent gifle aulnes et noyers ;
    Sinistrement, dans l'eau jusqu'à mi-corps,
    De grands boeufs noirs beuglent vers les cieux tors ;

    Le soir approche, avec ses ombres,
    Dont les plaines et les taillis s'encombrent,
    Et c'est toujours la pluie
    La longue pluie
    Fine et dense, comme la suie.

    La longue pluie,
    La pluie - et ses fils identiques
    Et ses ongles systématiques
    Tissent le vêtement,
    Maille à maille, de dénûment,
    Pour les maisons et les enclos
    Des villages gris et vieillots :
    Linges et chapelets de loques
    Qui s'effiloquent,
    Au long de bâtons droits ;
    Bleus colombiers collés au toit ;
    Carreaux, avec, sur leur vitre sinistre,
    Un emplâtre de papier bistre ;
    Logis dont les gouttières régulières
    Forment des croix sur des pignons de pierre ;
    Moulins plantés uniformes et mornes,
    Sur leur butte, comme des cornes

    Clochers et chapelles voisines,
    La pluie,
    La longue pluie,
    Pendant l'hiver, les assassine.

    La pluie,
    La longue pluie, avec ses longs fils gris.
    Avec ses cheveux d'eau, avec ses rides,
    La longue pluie
    Des vieux pays,
    Eternelle et torpide !




    Auteur:Émile VERHAEREN



    pluie_sur_les_carreaux

     

    « Encore des fleurs..Petits oiseaux ,pouillots fitis. »
    Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Mars 2008 à 06:00
    Il a fait beau ici hier après-midi...ouf !
    bises, bon jeudi
    fra
    2
    Jeudi 13 Mars 2008 à 06:50
    carole
    joli poème!
    bonne journée rima!
    3
    Jeudi 13 Mars 2008 à 08:51
    Alain
    Bonjour Rima
    Content de te lire à nouveau ! Joli poème pour accompagner ces photos ! Bon jeudi
    Amitiés
    Alain
    4
    Jeudi 13 Mars 2008 à 08:55
    la dernière photo est superbe, comment tu arrives a un tel résultat, c'est chouette
    5
    Jeudi 13 Mars 2008 à 09:31
    Gérard
    de la pluie aussi chez moi, je voulais faire une petite balade, je vais rester au sec.
    Bonne journée.
    Gérard
    6
    Jeudi 13 Mars 2008 à 09:45
    Noisette
    Bonjour Très beau texte, c'est vrai qu'en ce moment il y a beaucoup de pluie mais soit disant qu'on manque d'eau alors ça fait pas de mal Bonne journée
    7
    Jeudi 13 Mars 2008 à 15:43
    marie
    Jolis mots sur belles photos. c'etait une agreable visite
    Marie
    8
    Dimanche 16 Mars 2008 à 07:03
    Alain
    Merci de ton passage , Rima Bon dimanche à toi ! Pour nous, le vote continue et direction les urnes ! Amitiés Alain
    9
    Dimanche 16 Mars 2008 à 14:59
    mickymath
    elles sont splendides!!je tourne pour mettre une com!! riiire!! biises micky
    10
    Lundi 17 Mars 2008 à 10:11
    Bouchaud
    Coucou je te prie de m'excuser pour ton prénom je suis trés distrait et en plus en viellissent ça ne s'arange pas iiihhh!!! bonne journée a toi merci Marie Claude pour tout tes compliments bonne journée Bisssssssssous André.
    11
    Lundi 17 Mars 2008 à 12:14
    non il ne fait toujours pas très beau, c'est pour ça d'ailleurs qu'hier j'ai été chercher le soleil à Pau
    bonne journée
    12
    Lundi 17 Mars 2008 à 17:05
    Bonjour Marie Claude , ici aussi c'est la pluie ,   c'est déprimant , pas besoin de ça en ce moment !  le besoin de soleil se fait sentir ..... partir ....... vers le soleil .... mais les soucis sont embarqués avec les valises  alors , à quoi bon partir ... bises Mary
    13
    Lundi 17 Mars 2008 à 19:41
    Noisette
    Bonsoir On ne peut pas mettre de commentaire sur le p'tit oiseaux ! Bonne soirée
    14
    Mardi 18 Mars 2008 à 08:16
    katara
    Aujourd'hui il y a éclaircie... dans le ciel pas dans mon coeur car je viens d'apprendre que ma vieille chatte est atteinte d'une leucémie... je vais bientôt la perdre. C'est douloureux. bisous
    15
    Mardi 18 Mars 2008 à 14:22
    loula
    ah... ces gouttes de pluie..... l'autre jour je voulais te dire que j'avais apprécié cette photo...
    16
    Mardi 18 Mars 2008 à 17:22
    marie
    la pluie joue des claquettes... et dépose des perles, magnifiques et éphémères larmes de chagrin.
    bisous rima. marie.
    17
    Lundi 24 Mars 2008 à 13:46
    c'est vrai qu'on a plutôt l'habitude de les voir en bleux d'ailleurs pour ma part, c'est la première fois que j'en voyais un albinos.
    bonne journée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :