• P1210707

     

    P1210708

                                                                                                        Moulin de la Chapelle

    P1210711

                                                                                                   La Charente

    Pin It

    4 commentaires
  • P1210584.JPG

    à  st Maurice des Lions en Charente.

    P1210608.JPG

    P1210591

     

    P1210634

     Le Moulin de Pontcharraud (XVIIè) ...

    P1210635

     

    P1210636

     P1210640

     Moulin sur le Goire  à Confolens

    Merci de votre visite

     

    Pin It

    11 commentaires
  • ce moulin et cette maison ,chaque fois que je passe devant

    je m'arrête et je me demande pourquoi il est laissé à l'abandon ,

    le vieux puits est recouvert de lierre ,bientôt le moulin disparaitra sous la végétation ,

    c'est un coin tranquille et charmant ,ah si j'étais riche ,je crois que j'investirais.

                .et j'en ferai une petite maison de vacances ...

                                                                   en hiver

     

     

     

     

    On vient d'arrêter le moulin
    Qui chanta, chanta, tout le jour,
    Son refrain tout blanc, tout câlin
    En faisant son œuvre d'amour...
    Et je suis là, ce soir, mon Dieu !
    Gisant quelque part, au milieu
    Du moulin où plus rien ne bruit...
    Avec mon cœur pareil à lui !...

    L'odeur du buis, le son du glas,
    Un temps de neige, un soir d'ivresse
    M'attristent moins que la tristesse
    Des moulins qui ne tournent pas !...

    Les meules ont l'air d'écraser
    Du silence sous leur torpeur...
    Et le blutoir ankylosé
    Crible de la nuit sur mon cœur,
    Mon cœur déjà si plein de nuit
    Et que le silence poursuit
    Toujours, toujours, depuis le jour
    Où finit mon dernier amour...

    L'odeur du buis, le son du glas,
    Un temps de neige, un soir d'ivresse
    M'attristent moins que la tristesse
    Des moulins qui ne tournent pas !...

    L'eau coule, pleurant de langueur,
    Sous la vanne aux bords vermoulus,
    Comme l'inutile douleur
    D'un cœur aimant qui n'aime plus...
    Et ce cœur-là, mon cœur à moi,
    Sentant sa peine avec effroi
    En la douleur morne de l'eau,
    Vient à crever d'un gros sanglot...

    L'odeur du buis, le son du glas,
    Un temps de neige, un soir d'ivresse
    M'attristent moins que la tristesse
    Des moulins qui ne tournent pas !...

    Holà ! clair meunier de l'Espoir
    Qui remets en marche, le jour,
    Le moulin qui s'arrête au soir
    Comme un pauvre cœur sans amour !...
    Holà ! déjà l'aube éclaircit
    Le moulin... et mon cœur aussi !
    Holà ! holà ! meunier qui dors,
    Ressuscite les moulins morts !...

    Gaston Couté

     

     

    Pin It

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique