• Tag poème

    Résultats pour la recherche du tag poème :
  • ...L'âme des océans frémit comme une épouse Sous le chaste baiser des impassibles cieux. - See more at: http://www.poemes.co/la-mer.html-4#sthash.rehYMc8b.dpuf La mer fauve, la mer vierge, la mer sauvage, Au profond de son lit de nacre inviolé Redescend, pour dormir, loin, bien loin du...

    Lire la suite...

  •   Une pensée à Jacques ,   Poussons le portail et entrons dans le jardin des roses.       Ce soir s'effeuilleront les roses,   trop pleines d'elles-mêmes, en douces agonies.   Ô mon enfant, ô mon amie vas-y :   La vie s'éclaire dans la mort des choses.       « Rose, ô pure...

    Lire la suite...

  • Il y a des soirs ou le ciel s'embrase, E n regardant par la fenêtre, j'ai vu le soleil mourir dans l'immensité étroite du fleuve. C'est un peu comme si j'avais tenu un instant d'éternité au creux de mon iris. Par des moments de telle beauté, le temps s'étire et l'attente déboule....

    Lire la suite...

  • Coucher de soleil   Le couchant s'illumine ainsi qu'une fournaise Sous les derniers rayons d'un chaud soleil d'été ; Les nuages, au ciel, ont des rougeurs de braise Sur les bords arrondis de leur groupe ouaté.   Mon oeil surpris contemple une immense cimaise Faite d'un voile pourpre et...

    Lire la suite...

  • Moment de détente ,revenons en enfance , le temps de l'insouciance ,     L’enfance   Qu’ils étaient doux ces jours de mon enfance Où toujours gai, sans soucis, sans chagrin, je coulai ma douce existence, Sans songer au lendemain. Que me servait que tant de connaissances A...

    Lire la suite...

  •   LES OISEAUX je n'aimerai pas etre Becasse ni même une pie qui jacasse pas être un fragile oiselet mais être belle comme un geai me déployer comme une buse et chasser en montrant ma ruse mouette gourmande de poissons rasant à l'affût le Verdon me pavaner...

    Lire la suite...

  •                                       Dans le parc ...   Dans le parc aux lointains voilés de brume, sous Les grands arbres d’où tombe avec un bruit très doux L’adieu des feuilles d’or parmi la solitude, Sous le ciel pâlissant comme de...

    Lire la suite...

  •     Matin d’octobre C’est l’heure exquise et matinale Que rougit un soleil soudain. A travers la brume automnale Tombent les feuilles du jardin. .   Leur chute est lente. On peut les suivre Du regard en reconnaissant Le chêne à sa feuille de cuivre,...

    Lire la suite...

  •               Le banc   Au fin-fond du jardin il est un très vieux banc Tout simplement formé de trois poutres de bois Clouées tout de travers et un peu de guingois. C’est un endroit paisible où s’arrête le temps. C’est là qu’on vient rêver et c’est là qu’on...

    Lire la suite...

  •                               Un joli livre       Merci à Philippe et Yvette pour cette belle composition. un coeur qui s'ouvre  avec un autre coeur à l'intérieur.               avec un joli  texte  Avoir soixante ans ,c'est poursuivre la lecture de notre...

    Lire la suite...